L’I2EN signe des accords universitaires en Pologne

La formation des futurs cadres est essentielle à la réussite du programme nucléaire polonais.

Des universités polonaises majeures – l’Université de Varsovie et l’École polytechnique de Varsovie – ont signé un accord avec l’Institut international de l’énergie nucléaire (I2EN) jeudi 28 avril 2022.

Contribuant aux efforts de renforcement des capacités humaines de la Pologne dans le domaine nucléaire, l’Institut international de l’énergie nucléaire (I2EN) signe à l’ambassade de France à Varsovie, en présence de S.E. Frédéric Billet, ambassadeur de France en Pologne, deux protocoles d’accords avec l’Université de Varsovie et l’École polytechnique de Varsovie.

Un troisième accord sera signé avec l’École des mines et de la métallurgie de Cracovie (AGH) dans les prochains jours également.

Ces accords constituent un cadre pour des activités conjointes liées à l’attractivité du secteur nucléaire, l’objectif étant d’inciter davantage d’étudiants à s’inscrire dans des programmes universitaires liés au nucléaire afin de travailler dans la recherche, pour le régulateur ou l’industrie.  Bien que les relations entre l’I2EN et les universités polonaises remontent à 2011, l’année 2022 marque un tournant après une pause de deux ans due à la pandémie mais aussi du fait du calendrier du programme nucléaire polonais. Les activités envisagées comprennent le soutien à la création de cours spécialisés dans le domaine du nucléaire, la mise en place de doubles diplômes et de programmes d’échange avec les universités et les écoles d’ingénieurs françaises, ainsi que l’organisation de séminaires pour les étudiants présentant ainsi les nombreuses opportunités de carrière.

L’ambassadeur de France à Varsovie, Son Excellence Frédéric Billet, a déclaré : “J’espère que ces accords permettront d’approfondir encore les relations universitaires franco-polonaises. Je tiens également à dire que les étudiants polonais intéressés par l’industrie nucléaire sont les bienvenus en France, que ce soit pour étudier, effectuer des stages et des alternances dans des entreprises du secteur nucléaire ou participer à des formations dans des installations nucléaires.”

Selon Karen Daifuku, directrice de l’I2EN : “Pour réussir un programme nucléaire, les différents acteurs du nucléaire ont chacun des responsabilités et doivent travailler dans un but commun. Ces universités forment non seulement les experts nucléaires de demain mais apportent également de nombreuses autres compétences qui seront nécessaires pour réaliser l’ambition de la Pologne et disposer de l’énergie nucléaire. En tant que partenaire français, nous espérons contribuer à cette réussite.”

Université de Varsovie

L’université de Varsovie, fondée en 1816, est la plus grande université polonaise et l’un des principaux centres de recherche et d’enseignement du pays. Sa faculté de physique est considérée comme l’une des 100 meilleures institutions scientifiques en physique au monde. Les recherches qui y sont menées englobent toutes les branches de la physique contemporaine, y compris la physique nucléaire. Sur la base de ces ressources, il y a plus de dix ans, la faculté de physique, conjointement avec la faculté de chimie, a lancé la formation de cadres pour le secteur polonais de l’énergie nucléaire. Visant l’excellence dans l’enseignement et la recherche, l’Université de Varsovie est désireuse d’unir ses forces avec des partenaires aux compétences complémentaires pour assurer la meilleure qualité d’enseignement et d’études scientifiques.

Les programmes d’études en polonais et en anglais gérés par la faculté de physique comprennent notamment :

  • de l’astronomie,
  • de la physique (avec un programme dédié à la physique des réacteurs),
  • de la nano-ingénierie.

Les programmes d’études en polonais gérés par la faculté de chimie sont les suivants :

  • de la chimie nucléaire et radiopharmaceutique,
  • de la radiogénomie.

L’École polytechnique de Varsovie (WUT) :

L’École polytechnique de Varsovie est la plus ancienne et la meilleure université technique de Pologne. Elle s’appuie sur les traditions des universités techniques polonaises qui fonctionnaient à Varsovie – l’Institut polytechnique fondé en 1826 grâce aux efforts de Stanisław Staszic et l’école de Hipolit Wawelberg et Stanisław Rotwand établie en 1895.

L’École polytechnique de Varsovie a démarré seule en 1915, grâce aux efforts de l’Association pour les cours scientifiques et du Comité des citoyens de la ville de Varsovie. Travaillant sans interruption, l’université a formé des générations d’ingénieurs et a obtenu un nombre croissant de réussites scientifiques et techniques.

Le début de l’enseignement dans le domaine de la technologie nucléaire remonte à 1959, lorsque le premier programme d’ingénierie nucléaire en Pologne a été lancé à la faculté d’ingénierie énergétique et aéronautique.

Aujourd’hui, la WUT propose un master enseigné en anglais en ingénierie de l’énergie nucléaire à la faculté d’ingénierie énergétique et aéronautique, et en physique nucléaire à la faculté de physique.

 

Discours I2EN MOU AGH WUT UW 280422